Bernadette Dupuis : Des œuvres à méditer !!!

 

J’aime toutes les formes de massages car cela m’apporte un bien-être physique et psychique sans pareil. Quand on vit, comme moi, entre deux mondes : le monde onirique et la réalité ; il est tentant de fuir la réalité lorsqu’elle est difficile et de ne vivre que dans l’autre monde parce qu’il est plus agréable. On est donc constamment en train de switcher de l’un à l’autre, c’est fatiguant.

Bonjour Bernadette, qui es-tu ?

Je suis née en 1966 à Dijon. Je suis mariée et j’habite Boussy-St-Antoine. Nous adorons les chats : Isis, est avec nous depuis 12 ans et participe à sa façon à la vie de l’atelier.

J’ai travaillé pendant 18 ans dans une multinationale américaine, d’abord en tant que secrétaire puis en tant qu’artiste marketing. Je faisais des collages informatiques lors d’études consommateurs que j’analysais ensuite pour comprendre l’inconscient des consommateurs… j’étais donc déjà dans le monde des images et de la psychologie. Tout en travaillant, je me suis formée pendant 4 ans au Rêve Eveillé Libre (psychothérapie par les images intérieures).

En 2012 j’ai été licenciée et cela m’a permis de réorienter ma vie. Je me suis installée en tant Analyste en Rêve Eveillé Libre, je propose également des Ateliers Créatifs d’Éveil de l’Être pour les personnes qui ont envie de découvrir leur fibre créative sans pour autant suivre des cours académiques et je peins en tant qu’artiste.

Depuis quand peins-tu ?

La fibre créative et artistique fait vibrer mon cœur depuis toujours. Enfant, je me débrouillais plutôt bien. Mais à la maison l’artiste c’était mon frère aîné et j’étais trop bonne à l’école pour m’amuser avec la peinture donc il m’a été difficile de m’affirmer dans ce domaine. Ce n’est qu’en 1999, suite une rupture amoureuse, que j’ai commencé mes premiers pas artistiques.

Comment ta vie de peintre a-t-elle commencée ?

Ce changement de vie m’a donné du temps et une solitude bénéfique qui m’a permis d’aller découvrir en moi-même mes ressources et mes talents. J’ai suivi des cours de médecine chinoise, j’ai fait du chamanisme avec Kenneth Meadows en Angleterre et j’ai laissé émerger mon talent artistique.

J’ai fait mes classes en suivant les cours de peinture que mon frère donnait dans le club de sa caserne, c’est donc lui qui m’a initiée à la peinture à l’huile. Comme tout le monde, j’ai commencé en peignant des fleurs et des paysages mais je me sentais à l’étroit dans la peinture figurative.

A cette époque j’habitais dans le 14ème arrondissement de Paris et je suis allée voir une expo des peintres organisée par la mairie. Je suis tombée amoureuse d’une toile et lorsqu’il y a eu l’ouverture des ateliers d’artistes, je suis allée voir l’auteur de la-dite toile : Henry Yedid. Nous avons sympathisé et j’ai osé lui dire que je peignais un peu. Il m’a proposé de lui amener ce que je faisais. Un peu plus tard, j’ai donc mis toutes mes créations dans des sacs de courses et je suis allée le voir. Dans un silence presque religieux, il a tout regardé et a fait deux tas puis il m’a dit : « ça c’est toi, ça ce n’est pas toi. A partir de maintenant, tu vas prendre une toile, tu vas la mettre sur un chevalet, puis tu vas peindre directement sur la toile, sans faire d’esquisse ni de mélange de couleurs. » Ce fut une libération, l’artiste que j’étais alors a pu trouver sa voie.

Noelle denis massage reflexologie plantaire chi nei tsang

Bernadette Dupuis artiste peintre

 

Je n’ai donc pas suivi de cours officiels car je ne pouvais plus me limiter à la peinture académique. J’ai suivi des stages ponctuels avec des artistes dont les œuvres et le style me parlaient. C’est comme cela que j’ai appris diverses techniques : huile, aquarelle, acrylique, encre sur toile, zentangle, mandala, recycl’art, encaustique, art-journaling, peinture fluide… Je ne mets pas de limite à ce que je peux apprendre.

Un jour je disais à Josette Juillerat (une artiste éveilleuse de conscience) : « peindre, ce n’est pas travailler, c’est mal perçu par les gens », elle me répondit : « peindre c’est Être, c’est drôlement plus important ! » et lorsque j’ai découvert qu’avec les lettres de mon nom, on pouvait écrire « Artiste Peintre », je me suis sentie pleinement légitime de m’exprimer dans ce domaine. Je me suis donc inscrite à la Maison des Artistes en 2014, ce fut la concrétisation d’un rêve.

Comment naissent tes peintures ?

Je pense que mon cerveau droit est dominant, c’est le cerveau créatif, intuitif, conceptuel et onirique. Dès que je ferme les yeux, je vois des images, quand je pense à quelque chose ce sont des images qui viennent en premier et j’essaie de mettre des mots sur ces images… C’est donc naturel chez moi.

Mes peintures parlent d’un monde, au-delà du monde que nous appréhendons quotidiennement. En méditant, j’entre dans un état de conscience modifiée (ondes alpha au niveau du cerveau) ce qui laisse le champ libre à mon cerveau droit. Je me relie alors à un monde intérieur qui me dépasse et je peins les images et les visions qui me viennent spontanément. Lorsque je commence, je ne sais pas où je vais. Parfois il me semble que je peins sous l’influence d’un souffle qui m’habite et qui guide mes pinceaux.

En expliquant cela à un artiste de renom, il m’a dit que peindre à partir de représentations mentales était une prouesse, mais pour moi c’est normal, je dirais même qu’il m’est impossible de faire autrement.

Mandala -Bernadette Dupuis

Tu utilises aussi bien l’encre que l’acrylique fluide. Tu réalises de magnifiques mandalas. Que t’apportent ces différentes techniques ?

Avec l’encre sur toile ou l’acrylique fluide, c’est une expérience très ludique et pleine de surprise. Je laisse la peinture se faire toute seule. C’est un plaisir jouissif qui stimule le lâcher prise technique et fait tressaillir de joie mon enfant intérieur. C’est un émerveillement et une découverte à chaque peinture.

Le mandala permet de me centrer, c’est une méditation active qui procure bien-être et sérénité. Sa minutie et sa structure créent un alignement intérieur et une densité bénéfique dans un monde frénétique et déstructuré. Les mandalas d’animaux totems sont une mise en reliance avec l’énergie des animaux représentés. Une belle rencontre pleine de poésie et de force.

Pourquoi utiliser toutes ces techniques ?

Je crois que je suis vraiment animée par un élan créatif qui a besoin de s’exprimer sans limites ni contraintes. C’est pourquoi, je suis une touche à tout, j’aime la diversité et la combinaison de techniques variées car cela me donne plus de liberté pour jouer avec les couleurs et les matières.

Tu peins aussi pour des commandes. Comment procèdes-tu ?

Lorsque je peins pour une commande, je me relie à la personne, je médite, je reçois des images, des « messages » et je traduits cela par la peinture. Le résultat est inspiré et unique, une sorte de message venu d’ailleurs que je transmets à la personne. A elle de le découvrir ensuite.

Tu animes également des ateliers créatifs. A qui sont-ils destinés ?

Mes ateliers créatifs ont pour but d’éveiller la créativité qui sommeille en chacun de nous. Ils sont donc naturellement ouverts à toutes les personnes qui veulent s’initier aux techniques créatives que je pratique : encre sur toile, recycl’art et mandala en relief. Mon atelier ne se prêtant pas à l’accueil d’enfants vivants et dynamiques, je ne reçois donc que des jeunes à partir de 10/12 ans et des adules qui ont envie de s’offrir une journée ludique et de repartir avec leurs créations.

Et pour finir, tu es plutôt massage-bien-être, réflexologie plantaire ou Chi Nei Tsang ?

J’aime toutes les formes de massages car cela m’apporte un bien-être physique et psychique sans pareil. Quand on vit, comme moi, entre deux mondes : le monde onirique et la réalité ; il est tentant de fuir la réalité lorsqu’elle est difficile et de ne vivre que dans l’autre monde parce qu’il est plus agréable. On est donc constamment en train de switcher de l’un à l’autre, c’est fatiguant.

Je me suis rendu compte que les massages sont un excellent moyen d’établir à long terme un équilibre sain et serein. Plus je m’inscris dans mon corps avec plaisir, plus la réalité est source de joie et plus le monde onirique fait alliance avec la réalité et le présent. Ces deux mondes s’unifient en moi grâce au massage.

Si je devais vraiment donner ma préférence, je dirais que ce sont le Chi Nei Tsang et la réflexologie plantaire. Depuis que tu m’as massé le ventre, j’ai pris l’habitude de le faire quotidiennement, cela me libère de tensions incroyables et régule tout mon système digestif pour mon plus grand bonheur. Je me masse aussi les pieds qui sont un vrai baromètre de mes tensions mais j’adore encore plus quand ils sont dans tes mains expertes : c’est vraiment le pied !

Merci Bernadette.

Noëlle Denis

Pour en savoir plus sur les créations de Bernadette Dupuis: www.atelier-des-etoiles.com

Pour en savoir plus sur les ateliers créatifs de Bernadette Dupuis: www.lafeedeletre.com

Share Button
%d blogueurs aiment cette page :